Au cœur de la campagne costarmoricaine, Loudéac est depuis plusieurs siècles le pôle économique, politique et culturel du Centre Bretagne. Pour les amateurs de nature, la forêt de Loudéac, la Rigole d’Hilvern sont toutes proches et la commune est labellisée Ville Fleurie "4 fleurs" ®.

Les immanquables
de Loudéac

  • La forêt de Loudéac, ses chemins de randonnée et sa faune.
  • Querrien à La Prénessaye, site de pèlerinage catholique.
  • La Rigole d’Hilvern, qui passe à Saint-Caradec et Hémonstoir.
  • La Fête du Cheval, tous les ans en août.
Loudéac, Côtes d'Armor
Foret

La forêt de Loudéac

Après une balade dans le centre de Loudéac, dirigez-vous vers la forêt de Loudéac. S’étendant sur 2500 hectares, une colonie de cerfs et chevreuils y vit. Dès le début de l'automne, le brame du cerf se fait entendre dans toute la forêt tandis que des affrontements virils se déroulent entre les mâles. Suivez les chemins à travers la forêt pour essayez de les apercevoir. Par le passé, la forêt de Loudéac fût le haras des puissants ducs de Rohan qui élevaient des chevaux en semi-liberté.

Zoom sur

Rigole d'Hilvern

Ouvrage indissociable du Canal de Nantes à Brest, ce "cours d'eau artificiel" conduisait l'eau captée en amont sur l'Oust au barrage de Bosméléac,...

En savoir plus

Cerf

Le pèlerinage de Querrien

Sur la commune de La Prénessaye, le bourg de Querrien est un haut lieu de pèlerinage catholique breton. Le 20 août 1652, la Vierge demande à Jeanne Coutrel de creuser à l’endroit que l’on nomme La Mare, près de la chapelle actuelle pour trouver une statue. La petite statue de bois représentant la Vierge portant l’enfant Jésus serait sortie de terre “ni mouillée, ni salie”. A l’endroit même des apparitions de la Vierge, la fontaine de Notre-Dame-de-Querrien guérit les malades, les infirmes et soulage les eczémas et les boutons.

Querrien, La Prenessaye

Une brève histoire de Loudéac

Jusqu’au Moyen-Age, de nombreuses forges fonctionnent en fôret. Les ducs de Rohan font de la forêt une réserve de chasse et un élevage de chevaux en semi-liberté. Dès le 17e siècle, Loudéac devient comme les villes voisines de Quintin et Moncontour, un important comptoir de la manufacture des toiles Bretagnes, exportées vers l’Amérique du Sud via Saint-Malo et Nantes. Ce commerce apporte à la ville une relative prospérité jusqu’au 19e siècle. En campagne, la majorité de la population s’adonne l’été au travaux agricoles et l’hiver à la fabrication des toiles de lin.

Infos pratiques

Office de Tourisme de Loudéac

Jour de marché à Loudéac

Samedi matin

Sans sa voiture à Loudéac

De la gare de Saint-Brieuc.
Prendre la ligne Saint-Brieuc - Vannes / Lorient du réseau BreizhGo.
Les horaires sur le site BreizhGo.

À suivre