ïle du Guerzido, île de Bréhat

Préparer sa journée
sur l'île de Bréhat

© Oeil de Paco

En venant à Bréhat, vous débarquez sur le premier site classé de France. Vous
êtes tous les bienvenus et nous vous demandons de nous aider à préserver l'archipel que ce soit dans le domaine de l’eau, de l’énergie de la biodiversité et des paysages.

Nos conseils pour votre séjour sur l’île de Bréhat

Évitez les journées en juillet et en août avec une météo très favorable, l’île connaît sur cette période une surfréquentation

À l’Arcouest, vous devrez laisser votre voiture dans l’un des parkings payants proches de l’embarcadère. Ne pas utiliser ces espaces vous expose à une contravention.

La circulation sur les sentiers côtiers est réservée exclusivement aux piétons. Ils peuvent être dangereux en bordure immédiate de falaise : soyez vigilants, restez prudents.

Les bâtons de marche à pointe métallique endommagent les sentiers, ils sont interdits sur l’ile.

Les galets protègent le littoral des assauts de l’océan : il ne faut ni les ramasser, ni les empiler afin qu’ils jouent pleinement leur rôle.

Les fleurs, symboles de l’ile, sont fragiles et précieuses : ne les cueillez pas, elles sont plus belles dans la nature.

L’insularité complique la gestion des déchets, pensez à ramener vos déchets sur le continent.

L’eau et l’énergie sont rares : apportez votre gourde et n’hésitez pas à discuter avec les îliens pour qu’ils vous expliquent leur mode de vie.

Il n’y a pas de distributeur de billets sur l’île, prenez vos dispositions. Les commerçants de l’île acceptent les paiements par cartes bancaires. 

Il n’y a pas de voitures sur l’île. Cependant, des tracteurs circulent pour l’approvisionnement des exploitations agricoles, des commerces et  des chantiers.

À suivre