Les nouveaux commanditaires

L'action Nouveaux commanditaires proposée par la Fondation de France permet à des citoyens confrontés à des enjeux de société ou de développement d'un territoire, d'associer des artistes contemporains à leurs préoccupations en leur passant commande d'une œuvre. Les Côtes d'Armor accueillent 4 œuvres architecturales.

Ecole le blé en herbre, Trebedan

École Le Blé en herbe

Trébédan

Dans le cadre de la restructuration de l'école, les commanditaires ont souhaité faire appel à un artiste pour améliorer la fonctionnalité des différents espaces de l'établissement.

Le bâtiment doit renforcer le rôle social et culturel de l’école au sein du village en donnant une place importante de sensibilisation à l’écologie. Matali Crasset prend en charge le projet et crée notamment de grandes structures en bois avec chacune un nom et un objectif éducatif.

Memoire en demeure, Saint-Thélo

Mémoire en demeure

Saint-Thélo

Le village de Saint-Thélo se forge une nouvelle identité en mettant en valeur son histoire et son patrimoine grâce à la Maison des Toiles, la Maison du Forgeron et l’œuvre de Tadashi Kawamata.

Cet ouvrage est issu d'une collaboration entre l'artiste et les acteurs locaux pendant 3 étés. Il a permis aux étudiants et entreprises de restructurer ce groupe d'anciennes maisons de tisserands en un nouvel espace public hybride qui établi un lien puissant avec le paysage et l'histoire du site.

Maison ou j'ai grandi, Plougonver

La maison où j'ai grandi

Plougonver

Claude Lévêque a pris comme base une maison ayant servi de refuge aux plus démunis en fin de vie. Il mit à nu l'habitation en remplaçant les matériaux traditionnels du toit et les ouvertures par des verrières donnant une vue panoptique de son unique pièce.

Nous pouvons la regarder mais pas y pénétrer. En effet, l'intérieur de la maison n'est pas accessible mais observable par le toit et les ouvertures latérales.

Ossuaire, Runan

L'ossuaire de Runan

Runan

En 2008, la commune de Runan entreprend le référencement de l’ensemble des tombes de son cimetière et souhaite redonner sens à l’ancien ossuaire du XVIème siècle afin de pouvoir conserver les ossements des dépouilles déplacées.

Tania Mouraud restaure le lieu, dans une unité chromatique avec un seul matériau, le granit du Trégor. En s’appuyant sur une tradition millénaire de toutes les cultures, elle dessine un sarcophage sobre, pour contenir les ossements, dont les dimensions reprennent le nombre d’or en rapport direct avec les dimensions du lieu.

Carte des œuvres des nouveaux commanditaires

A l'affiche