Avant de vous lancer dans le tour du Lac de Guerlédan, voici quelques informations essentielles à connaître.

Le balisage du sentier de Guerlédan

Le Tour du Lac est entièrement balisé, sur sa rive Nord comme sur sa rive Sud avec des flèches directionnelles blanches sur un fond vert. Par ailleurs, le sentier suit le GR341 qui a un marquage rouge et blanc.

La carte du tour du lac de Guerlédan

La carte détaillée du tour du lac de Guerlédan à pied donne toutes les informations pratiques, les sites à voir en chemin. Elle est disponible en téléchargement et à l’Office de Tourisme.

En combien d’étapes fait-on le tour du lac ?

En fonction de votre niveau et de vos envies, le tour du lac peut se faire en 2 ou 3 jours. Pour vous donner une idée, voici des idées de parcours possibles :

Idée parcours en 2 jours

  • Jour 1 : Anse de Guerlédan > Abbaye de Bon-Repos par le nord 22 km
  • Jour 2 : Abbaye de Bon-Repos > Anse de Guerlédan par le sud 15 km

Idée parcours en 3 jours

  • Jour 1 : Beau Rivage, Caurel > Abbaye de Bon-Repos 11 km
  • Jour 2 : Abbaye de Bon-Repos > Pors Canon, Mûr-de-Bretagne 18 km
  • Jour 3 : Pors Canon, Mûr-de-Bretagne > Beau Rivage, Caurel 8 km

 

Quelle est la difficulté du parcours ?

Le tour du lac est une continuité de montées et de descentes et présente un dénivelé positif cumulé de 1 268 mètres. Sur 2 ou 3 étapes, le tour du lac reste très accessible.

Dénivelé tour du lac guerledan

Vigilances sur le parcours

L’itinéraire du tour du lac est ouvert dans sa totalité du 1er mars à fin septembre.

En revanche, d’octobre à février, des restrictions existent sur les deux rives : 

  • Sur la rive Nord côté Côtes d’Armor un tronçon est fermé aux promeneurs : le bois de Caurel. Vous êtes invités à emprunter la déviation indiquée sur le terrain par des panneaux.
  • Sur la rive Sud côté Morbihan, un tronçon est fermé aux promeneurs : le GR 341S et Equibreizh, de la Butte de Malvran à l’écluse de Bellevue (panneau signalétique sur le terrain)

Modérez vos cueillettes  : certaines fleurs sauvages sont protégées et toutes sont si délicates qu’elles fanent en quelques heures.

En restant sur le sentier, vous éviterez de piétiner les jeunes pousses et de détériorer les sols.

En forêt de Quénécan, vous vous promenez dans une propriété privée où la cueillette des champignons est payante et soumise à une règlementation (informations auprès de M. Du Pontavice au 02 96 24 90 12).