Pointe de Dourven

Trédrez-Locquémeau

Marquant l’entrée sud de l’estuaire du Léguer, la pointe du Dourven se présente comme un éperon rocheux de près de 43 ha. Cet espace naturel sensible, propriété du département depuis 1974, est composé dans sa partie naturelle, de landes côtières et de falaises, avec au pied des chaos granitiques. Dans sa partie plus anthropisée, on découvre « la maison de Dourven », construite en 1912 par la famille Even, aujourd’hui dédiée à l’art contemporain. Elle fut abritée par un parc où des plantations plus exotiques ont prospérées : pins maritimes de Corse et d’Autriche, cyprès californiens… Bien avant cela, la pointe a été fortifiée à différentes époques : éperon barré au néolithique, puis avant-poste de l’antique port gallo-romain du Yaudet, elle servit de poste de surveillance de la côte contre les Anglais au XVIIIe siècle. Un corps de garde et une guérite rappellent l’histoire militaire du lieu.
Dourven, qui signifie en breton « pierre bruissante » a inspiré poètes et musiciens, dont le plus connu, Paul Le Flem. Séjournant chez la famille Even, il y a composé l’opéra « Aucassin et Nicolette », durant l’été 1908.
Parking du Dourven : accès au GR 34, balade autour de la pointe, tables de pique-nique. Des expositions animent le site toute l’année. Programme complet en office de tourisme.

  • Animaux acceptés

Localisation

Le Dourven
22300 Trédrez-Locquémeau

Voir le numéro

Itinéraire – Accès

À suivre

Indiquez votre e-mail pour recevoir nos brochures sur le GR®34 en Côtes d'Armor
Avant de partir, recevez l'actualité des Côtes d'Armor
JE M'INSCRIS