Circuit des Plages Sauvages

7.6km

2h

Le Cap d’Erquy, site remarquable parmi les plus beaux de Bretagne, associe plusieurs milieux naturels emblématiques des côtes bretonnes :landes, dunes, falaises de grès rose, plages sauvages de sable fin…et des vestiges chargés d’histoire : four à boulets, corps de garde,
fossé Catuélan, anciennes carrières… Des paysages maritimes diversifiés et spectaculaires tout au long du parcours qui emprunte le GR®34.

Découvrez ce circuit en détails dans le topo guide « Balades et Randonnées » disponible dans ,les bureaux d’informations touristiques de Pléneuf Val-André, Erquy, Lamballe-Armor, Moncontour et Jugon les Lacs.

Erquy_Oeil-de-Paco

Points d’intérêts

  • 1 Départ

    Parking du Cap d’Erquy

  • 2 Les Lacs Bleus

    Les Lacs Bleus sont des vestiges des anciens sites d’exploitation du grès rose d’Erquy à découvrir defaçon ludique en suivant le sentier d’interprétation des carriers. Le grès rose est le fruit d’une superposition de couches de sables. La formation de cette roche sédimentaire remonterait à 480 millions d’années. Elle donne un charme bien particulier à cette côte entre Erquy et Fréhel.

  • 3 Le four à boulets

    Témoin des nombreuses guerres qui opposèrent français et anglais, le four à boulets ( 1794)permettait de rougir les boulets qui, une fois tirés sur les navires ennemis, devaient y déclencher des incendies. En réalité, cette défense se révéla peu efficace. Au-dessus, le corps de garde construit vers 1744 servait au repos des garde-côtes et à entreposer la poudre.

  • 4 Les Trois Pierre

    En contrebas de la falaise, on peut apercevoir sur la gauche, LesTrois Pierres qui se découvrent àmarée basse et à droite, l’ancien abri du canot de sauvetage, en fonction de 1935 à 1966.

  • 5 Les vestiges de remparts

    Il est possible de distinguer deux talus barrant la pointe du Cap, distants de 500 mètres l’unde l’autre. Ce sont les vestiges des remparts qui permettaient à la population de trouver refuge encas d’attaque ennemie venue de terre. Le premier, fossé Catuelan, date de 550 avant JC, puis le camp s’agrandit deux cents ans plus tard jusqu’au fossé de Plaine Garenne. De quoi faire naître la légende des irréductibles gaulois…

  • 6 Admirez la végétation

    La végétation de la lande s’est adaptée aux rudes conditions imposées par le littoral : un sol pauvreet acide balayé par les vents et les embruns. Elle cache des richesses insoupçonnées : la lande mélange plusieurs types de bruyères, la cendrée, la ciliée, à quatre angles et la callune, accompagnées d’ajonc de le Gall et d’ajonc d’Europe, de gentiane, de cuscute… Le tout baignéde pourpre et d’or en été.Les lézards verts y côtoient engoulevents, fauvettes Pitchou, alouettes et tariers pâtres.

  • 7 La « dune grise »

    La végétation qui recouvre le vallon en arrière de la plage de Lourtuais cache une dune. Appelée « dune grise », car constituée d’un mélange de terre et de sable, elle s’est formée voilà 3 000 ans. Les oyats ont laissé place à une flore diversifiée, composée d’orchidées, d’euphorbes, de graminées ainsi que de mousse et lichen. En haut du vallon, une dune boisée marque le dernier stade de l’évolution de ce milieu.

Adresse de départ
14 Rue de la Côte des Pâques
22430 Erquy

Itinéraire – Accès

À suivre