Circuit de Lanruen

9km

2h

Moyen

Tout au long de cette boucle, le cri ou le chant du Tarier pâtre guidera votre balade jusqu’au domaine de Lanruen. En quelques mots, ce circuit qui longe le littoral et se poursuit par un détour en retrait de la côte, est riche en découvertes : point de vue sur le Cap Fréhel, passage près d’un lavoir et d’un moulin ou encore sur les traces de la préhistoire.

dolmen (2)

lande - jo rouxel (2)

IMGP1584

mouton Cap d'Erquy© JRouxel - Office de Tourisme d’ERQUY (22)

Points d’intérêts

  • 1 Départ

    Parking de la Plage des Vallées. Du parking en amont, descendre vers la plage du Guen, prendre le chemin sur la droite et suivre le balisage blanc et rouge puis marron.

  • 2 Le Tarier pâtre

    Sur son domaine, le Tarier pâtre, cet oiseau de petite taille (12 cm) lancera son cri d’alarme « trèc-trèc-trèc…trac-trac » dès qu’il repère un visiteur. Il cherchera simplement à défendre son territoire ou bien encore sa progéniture. La lande est son habitat favori ; il affectionne également les friches ainsi que les prés parsemés de buissons. Le GR34 et la voie verte suivent le littoral en parallèle.

  • 3 Le corps de garde

    En empruntant une petite montée, on accède au point culminant de la Fosse Eyrand. Avec une vue panoramique s’étendant de la baie de Saint-Brieuc au Cap Fréhel, le corps de garde faisait partie d’un dispositif défensif de la côte. Un second poste était situé sur le Cap d’Erquy où se trouvait une batterie armée de deux canons. Une croix en bois construite en 1992 sur cet oratoire rappelle qu’une chapelle fut érigée, puis détruite, à proximité des logements des carriers.

  • 4 Logement des carriers

    Les bâtiments du village de vacances Roz Armor, en contrebas de la falaise, avaient été construits sur un site d’extraction de grès rose et étaient destinés au logement des carriers. En effet, vers 1910, la Société des Carrières de l’Ouest avait embauché jusqu’à 200 ouvriers sur le site d’Erquy. La main d’œuvre étant principalement étrangère, portugaise puis italienne, des logements ouvriers familiaux avaient été construits sur le site, puis détruits à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Au large, on peut admirer l’îlot Saint-Michel

  • 5 La chapelle Saint-Michel

    Naguère en dehors de l’église, 12 chapelles furent érigées à Erquy dont la plupart ont disparu au cours des siècles. Trois sont encore visibles aujourd’hui, dont la chapelle Saint-Michel, construite sur un îlot.

  • 6 L’engoulevent

    En lisière du boisement récent de conifères, vous trouverez de petits hameaux typiquement bretons, dont les habitants entretenaient autrefois la lande notamment grâce au pâturage extensif. Aujourd’hui, le milieu s’est refermé au profit de la fraîcheur apaisante des pins sylvestres et maritimes. Si vous prêtez l’oreille, vous entendrez peut-être, à la tombée du jour, le chant ronronnant de l’engoulevent. On rejoint l’Eurovéloroute n°4, puis la liaison empruntée par les cyclotouristes pour accéder au Cap d’Erquy.

  • 7 Le Dolmen

    En s’écartant du chemin sur la droite avant le hameau de la Ville Hamon, on découvre les ruines d’un dolmen. L’ensemble formant un tertre funéraire est constitué de dalles de grès rose. Avant d’être brisée en quatre parties et envahie par la végétation, la dalle d’une surface de 22 m² environ devait peser près de 30 tonnes.

Adresse de départ
Parking de la Plage du Guen
22430 Erquy

Itinéraire – Accès

A l'affiche