Reprises d’hôtels, la dynamique costarmoricaine

< Retour à la liste des actualités

Nouveaux gérants

L'hôtel Beauséjour à Erquy

L’hôtellerie costarmoricaine attire les entrepreneurs en quête de changement de vie

Ces derniers mois, les exemples de reprise d’hôtels par des entrepreneurs en quête de changement de vie se multiplient.

Sont-ils attirés par le cachet et l’authenticité des petits établissements indépendants, caractéristiques de l’hôtellerie costarmoricaine ?

Par la qualité de vie qu’offrent les Côtes d’Armor ?

Est-ce un des premiers "effets Attractivité LGV" ?

Des éléments de réponse avec les exemples du Beauséjour à Erquy, du Ker An Nod à Trébeurden et du Bon Cap à Plurien.

Thierry MIRIEL reprend l’hôtel Beauséjour à Erquy pour concilier vie professionnelle et aspirations personnelles

Thierry MIRIEL reprend l’hôtel Beauséjour à Erquy pour concilier vie professionnelle et aspirations personnelles

Thierry MIRIEL - Hôtel Beauséjour à Erquy

Depuis le 1er septembre 2017, l’hôtel Beauséjour à Erquy, hôtel de charme trois étoiles (15 chambres), appartient et est géré par Thierry MIRIEL.

Ce breton d’origine, après avoir vécu et travaillé 30 ans à Paris dans la communication, souhaitait donner un nouveau sens à sa vie en se lançant dans une nouvelle aventure entrepreneuriale avec une dimension plus humaine.

La vogue des hôtels de charme a donné des idées à ce cadre parisien. Après avoir visité plusieurs établissements hôteliers en Bretagne Nord, son choix s’est porté sur le Beauséjour à Erquy…

 

Thierry MIRIEL a certes passé, dès son plus jeune âge, une partie de ses vacances dans la maison familiale réginéenne mais il a été surtout convaincu par :

  • le charme de l’établissement et son côté B&B
  • la marge de progression en matière de développement commercial (partenariat avec les acteurs locaux, optimisation de la boutique de décoration, exposition d’artistes régionaux…)
  • l’ouverture de la Ligne à Grande Vitesse, qui met Lamballe (gare TGV la plus proche d’Erquy) à seulement 2h08 de la Capitale, et représente une réelle opportunité commerciale pour attirer les clientèles parisiennes

Complet en septembre, une activité en sensible hausse en octobre… l’hôtel Beauséjour s’apprête à entrer dans une nouvelle dynamique, avec à sa tête un patron plus motivé que jamais.

Coup de cœur de Sylvie et Frédéric DIDEY, le Ker An Nod à Trébeurden va devenir un hôtel haut de gamme

Repris par Sylvie et Frédéric DIDEY, le Ker An Nod à Trébeurden va devenir un hôtel haut de gamme

Sylvie DIDEY – Hôtel Ker An Nod à Trébeurden

Sylvie et Frédéric DIDEY sont depuis quelques mois propriétaires du Ker an Hod, hôtel restaurant surplombant la plage de Pors Termen à seulement quelques encablures du port de Trébeurden.

 

Elle, directrice commerciale, et lui, biologiste, le couple cherchait un endroit pour investir et monter une affaire.

 

En découvrant l’endroit, c’est le coup de cœur. Ils ont rapidement défini leur projet : transformer cet ancien hôtel restaurant vieillissant en un établissement de charme de 20 chambres avec espace bien-être.

 

Grâce à leur forte motivation et une réelle détermination, d’importants travaux ont commencé. Si la façade va juste être embellie, l’intérieur, quant à lui, est déjà totalement démoli pour revoir entièrement l’organisation des espaces.

 

Sylvie DIDEY, qui exploitera l’hôtel, pense accueillir ses premiers clients dès avril 2018.

Pour leur projet professionnel commun, Valérie et Philippe ont choisi Le Bon Cap à Plurien

Pour leur projet professionnel commun, Valérie et Philippe ont choisi Le Bon Cap à Plurien

Valérie et Philippe - Hôtel Le Bon Cap à Plurien

Le Bon Cap, petit hôtel de 11 chambres primé à plusieurs reprises par Tripadvisor, a été repris en juillet dernier par un couple de Normands.

 

Comme Thierry MIRIEL ou Sylvie et Frédéric DIDEY, Valérie et Philippe LEVILLAIN, respectivement 50 et 52 ans, avaient envie de changer de vie.

 

Après avoir travaillé chacun de leur côté, elle comme directrice de crèche et lui comme chauffeur routier, leur souhait était de monter un projet et de travailler ensemble.

 

Habitués au contact, avec l'envie de donner, de partager et d'échanger, leurs attentes les conduisent alors à l'idée de reprendre un petit hôtel. Charmés par l'établissement et la région, ils ont décidé de poser leurs valises à Plurien.

 

Pour les anciens propriétaires désormais en retraite, Valérie et Philippe « ont pris le bon cap et vont le garder » !

 

Information / Contact :

Delphine BERTRAND
Côtes d'Armor Développement

02 96 62 72 04